2.4.13

Tranche de vie *2



Comme tous les matins, j'entends descendre mon lutin de son pas bien lourd, il passe sa petite tête à travers la porte.
Je lui fais signe de la main, j'ouvre la couette, il court et se glisse près de moi.
Il me dit qu'il a fait un dodo de baleine.
Il se blottit contre moi et me raconte qu'il a des histoires dans les yeux.
Parfois des belles histoires et parfois des histoires qui font peur.
On descend chauffer le biberon de sa soeur.
Je lui prépare son plateau "petit-déjeuner", avec ses céréales, ses vitamines et son petit lait à la fraise.
Il aime son plateau, c'est son plaisir du matin.
Il regarde un dessin animé sur mon ordinateur en mangeant.
Je vais donner le biberon à ma cocotte.
Elle ne le boit pas comme d'habitude.
C'est mauvais signe chez elle. Elle tousse depuis quelques jours, je sens que ça va mal évoluer.
On s'habille, je me maquille.
Ils sont tous les deux avec moi dans la salle de bain.
Ils jouent dans la douche à se faire peur avec le rideau. Ils rient aux éclats...
Je prépare le picnic de mon lutin.
C'est son premier jour de stage aujourd'hui.
Un endroit qu'il connaît mais quand même... première fois.
J'appréhende.
Il me demande si je vais rester avec lui.
Non mon coeur, je dois aller travailler. Mais je reviens te chercher comme à l'école.
Il me demande si je dois aller travailler toute la journée.
Il me demande où va Cocotte.
Elle va chez mamou.
Le trajet en voiture, il tient la main de sa soeur, comme tous les jours.
Dès qu'il aperçoit l'endroit, il crie de joie.
On entre, il enlève ses chaussures, ses chaussettes.
Il est prêt pour la gymnastique.
Il rejoint les autres enfants, me fait un bisou de loin et le souffle avec sa main.
Je le vois là, assis avec les autres...
Il me sourit.
J'ai une bouffée de nostalgie qui m'envahit. 
Mon grand...

Vivement 16h!

14 commentaires:

  1. little morning2 avril 2013 à 15:02

    Ces moments ou l'on se dit qu'ils changent petit a petit... Moi ma fille ne veut plus que je rentre quand elle prend sa douche.... Snif ;)

    RépondreSupprimer
  2. Encore une demi heure et il pourra te sauter dans les bras !
    Parfois je me fais le même raisonnement que toi....
    les enfants grandissent trop vite, on n'a pas le temps de se retourner qu'ils sont déjà grands.

    J'aime beaucoup ton récit " tranche de vie " tu le résumes bien.

    RépondreSupprimer
  3. Oh quelle chance tu as qu'il veuille bien venir te rejoindre dans ton lit! Comme tes articles sont attachants, j'adore ... Merci pour tes jolis mots :) Bises.

    RépondreSupprimer
  4. Tes mots sont si bien choisis...ton texte est très joli!
    ici on appelle ça le centre de loisirs pendant les vacances pour nos loulous;) Bonnes "vacances" de pâques!
    ps:je t'ai répondu directement sur mon blog, mais le plateau bleu à pois blanc est signé ikéa!:)

    RépondreSupprimer
  5. QUe c'est joliment écrit ! Que c'est mignon les images dans les yeux... Bisous

    RépondreSupprimer
  6. De très jolis texte dans lesquels on se reconnait (presque toutes!). Ca donne la chair de poule...BRAVO!

    RépondreSupprimer
  7. Tes mots me touchent tellement ils sont jolis.
    Au fait, je t'ai taguée pour un petit "jeu" sur mon blog. Tu n'es pas obligée d'y participer. J'y ai juste mi celle que j'aime suivre..

    RépondreSupprimer
  8. C'est joliment dit! Je connais ces moments de nostalgie où le cœur se serre fort fort...et où on aurait presque la larme à l’œil de les voir si grands et autonomes...et puis en même temps encore si petits!

    RépondreSupprimer
  9. Les photos de tes enfants sont toujours très belles et originales !
    J'adore ! Encore plus quand je lis les mots qui les accompagne !

    RépondreSupprimer
  10. Très bien écrit.. la photo de ton bonhomme es très belle !!

    RépondreSupprimer
  11. Comme j'aime te lire :-)
    C'est super agréable ce petit texte!

    RépondreSupprimer
  12. je (re)lis ce post qui m'émeut encore aujourd'hui : je suis en pleines réconciliations avec Octave ces jours derniers, je retrouve mon petit garçon tout doux, tout calme, curieux et apaisé.
    Je redeviens cette maman fusionnellement amoureuse de ce petit qui grandit si bien...

    RépondreSupprimer