25.10.11

Hérédité ou éducation?


Nos préférences alimentaires dépendent-elles de l'hérédité ou de l'éducation? 
J'ai du mal à croire que les goûts se transmettent par les gênes, je crois qu'on a chacun acquis des habitudes à la maison et qu'on finit par préférer l'un ou l'autre plat à force de les manger.

Au début de notre relation, mon homme mangeait son steak à point. Dans sa famille, tout le monde mange le steak bien cuit... À votre avis, pourquoi? Le père mange sa viande bien cuite. 
De mon côté, mon père mange son steak pratiquement bleu, mon frère et moi, on mange notre viande comme lui.
Mon homme s'est très vite aperçu que la viande était meilleure quand elle n'était pas trop cuite, et ça m'arrange bien :)  Mais pour certains, difficile de les faire goûter autre chose.

Hier soir, j'ai encore fait de la purée pour mon petit lutin. Il adore! Comme moi :)
Je me suis rendue compte que j'avais tendance à lui cuisiner très souvent de la purée ou des pâtes. Du riz, il n'en mange jamais. Je ne suis pas une grande amatrice de riz. On en mangeait très peu chez mes parents.
Et je me dis souvent "Il n'aime pas le riz, il préfère la purée, c'est comme moi..." Logique!

Je devrais sans doute essayer de lui faire tout goûter, et pas seulement les choses que j'aime.

Comment ça se passe chez vous?
Vous cuisinez des plats que vous n'aimez pas pour vos enfants?

7 commentaires:

  1. Avec mon mari nous n'avons pas du tout les mêmes goûts, lui aime les plats relevés et moi je suis plutôt du genre à ne jamais assaisonner. La Sauterelle mange donc différemment quand c'est moi ou son père à la cuisine.
    Sinon, elle a pris les mêmes habitudes que moi (pain avec son yoghourt, biscotte dans le lait...)
    J'avoue ne pas lui cuisiner ce que je n'aime pas (pas bien!)

    RépondreSupprimer
  2. Ici, Poulet et moi n'aimons pas grand chose (en tout cas pas beaucoup de légumes) et notre fils mange de tout, je lui fais tous les légumes, sauf les épinards qu'il n'aime pas. Mais est ce que je ferai ça encore pendant des années ? Je ne sais pas...

    RépondreSupprimer
  3. Je n'y avais jamais franchement réfléchi car mon petit garçon mange de tout (sauf du chocolat car il en a horreur, le comble!) mais c'est vrai que je ne cuisine pas des choux de Bruxelles ou des champignons car j'en ai horreur...
    Laurence.

    RépondreSupprimer
  4. Très bonne question. Je pense que c'est un peu des 2... Il parait même que le bébé s'habitue à des goûts dans le ventre de la mère déjà! Mon bébé, j'essaie de lui faire goûter à tout (notamment les légumes que je n'aime pas moi-même) Mais c'est vrai que la difficulté montera d'un cran quand il mangera avec nous, car niveau légumes, on est pas au top et je vois mal comment lui faire manger un plat que tu ne manges pas toi-même ;-) Profitons encore un peu de notre liberté de manger des pâtes! lol

    RépondreSupprimer
  5. Perso, je ne cuisine que ce que j'aime, mais il faut dire que je ne suis pas difficile, alors je vais reformuler: je ne cuisine la plus part du temps que ce qui est facile, rapide, pas trop cher et que je réussi... Parce que je ne suis pas un cordon bleu, malheureusement...
    Par exemple, j'adore le curry vert, hé bien, mes enfant doivent goûter, même si ça pique. Peu à peu elles s'habitueront j'imagine.

    Par contre, il paraît qu'il y a quand-même des intolérances qui sont génétiques et qui varient en fonction de la région d'où on vient. Par exemple, les Massaï n'ont pas d'intolérance au lactose, alors qu'en Europe, c'est très fréquent chez les adultes.
    Pour cette raison, il paraît qu'il vaut mieux introduire les produits régionaux avant de passer aux fruits et légumes exotiques quand on commence à donner à manger aux bébés.

    Voilà, le petit cours de Chloé ;)

    RépondreSupprimer
  6. j'essaie de rester "neutre", de ne pas l'influencer, je ne lui dit pas quand je n'aime pas !! comme ça elle goûte et se fait son idée et son apprentissage du gout. Je lui prepare des plats auquels je ne tiens pas, sinon elle mangerais asiatique tous les jours :-)
    etonnament elle aime epicé, le calamar, les cornichons,... des trucs que ma mère ne m'aurait jamais cuisiné à son age !

    je pense que le gout ça s'apprend, ça se travaille, on a tendance a cuisiner toujours les meme choses c'est pas facile, mais je suis sure que si on leur fait gouter a tout tres jeune, ils ont moins d’appréhension.

    en tout cas felicitation pour ta grossesse !

    RépondreSupprimer
  7. Oui, je pars du principe qu'elle n'a pas forcément les mêmes goûts que nous et je lui fais goûter un peu tout! D'ailleurs, elle adore le concombre alors que nous, c'est pas notre truc! :)

    RépondreSupprimer